Inspirer ?

Laction Donne à voir, cest aussi se mouiller et inspirer dautres personnes handicapées.
Voir larticle joint qui, je lespère, ouvrira la pratique du Taï Chi Chuan aux personnes aveugles (Un article qui va être traduit en plein de langues, chinois compris, avant de faire le tour du monde)
Oui, cest faisable, oui ça marche, oui cest une source de bien-être ! Cest aussi, pour moi, un outil fort pour retrouver une certaine élégance et un équilibre physique que la cécité met à mal
Comme il faut des cours particuliers pour arriver à un certain niveau, Paul, mon moniteur, essaie de sensibiliser un maximum d’autres moniteurs et de sponsors potentiels qui seraient prêts à financer des cours à destination des personnes aveugles et mal-voyantes. Paul le fait à titre bénévole, il ne cherche pas de nouveaux élèves.
Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter pour tout échange. J ean-Luc

Le soutien du bourgmestre de Berchem

Je reçois à l’instant ce courrier de la secrétaire de Mr Colot de la commune de Berchem Ste Agathe . Le développement de l’école de Gihanga fait bouger du monde ! Merci.

« Bonjour Jean-Luc,

Nous avons le plaisir de te faire savoir que le projet soumis par Menya Média International "Burundi : Des bancs, des pupitres pour voir plus loin " portant sur l’achat de mobilier scolaire pour les 3 nouvelles classes, a été choisi par le Comité du Bal du Bourgmestre de cette année !

Espérons donc que les recettes 2015 soient fructueuses !

Excellente journée

Bien à toi

Nicole Van Staen »

Récolte au potager de l’école

Une photo des enfants à la découverte de leur récolte de patates douces.

Et pendant ce temps là, Ernest pense à installer une production de biogaz à partir des déjections des porcs et cela en collaboration avec l’école pour sourds et muets … Il est vrai que trouver du bois de chauffage est devenu un réel problème … Une excellente idée !

Si vous avez des idées, des expériences à transmettre … Bienvenues !

Suivi ouverture à l’enseignement fondamental

Un courrier d’Ernest adressé à la fondation roi Baudouin pour les tenir informés des suites données par le ministère à la demande de l’école de pouvoir développer une section « enseignement fondamental » …

Le dossier avance bien ! Les enfants travaillent bien … On croise les doigts.

« Monsieur,

Je voudrais prendre cette opportunité pour vous informer que notre dossier auprès du Ministère de l’éducation avance bien. Il y a quelques semaines, on m’avait demandé de fournir des informations qui justifient la réussite du cycle fondamental inclusif. J’ai fourni ces informations et en date du 15 Juin, le ministère de l’éducation a envoyé un inspecteur pour voir la situation de l’école. Pendant la visite, l’inspecteur était étonné de voir les compétences de nos élèves. J’ai de l’espoir que son rapport sera favorable. Je vous tiendrai au courant la suite de l’inspection faite. On reste en contacte.

Cordialement,

Ernest »

Photos

Le Burundi va mal mais la vie continue pour les enfants de Gihanga … Joline en tête …

Limiter l’immigration africaine ?

Et si, la meilleure façon de limiter l’immigration africaine en Europe était de participer activement au développement de l’Afrique par les Africains pour qu’ils soient, enfin, bien chez eux ?

Nous, c’est ce que nous faisons au quotidien …

Encouragements nouveau site

Un petit courrier d’Ernest à qui je demandais l’avis sur le nouveau site. Merci Théaud.

Bonjour Jean Luc,

Je viens de visiter Donne à Voir, c’est super. Merci beaucoup pour tous ce qu vous êtes en train de faire pour faire connaitre nos activités aux autres. La présentation est aussi bonne.

Cordialement,

Ernest

Nouvelles du directeur de l’école

Un bref e-mail d’Ernest, le directeur de l’école pour , un peu, nous rassurer …

Bonjour Jean-Luc,

Merci beaucoup de pense toujours . Maintenant la situation est en peu bonne, on peut circuler au centre ville mas il y toujours des quartiers dans lesquels la vie est paralysée à cause des les manifestations.

Cordialement,

Ernest

On sent la précipitation dans l’écriture. Si le centre de Bujumbura est calme c’est bien que l’armée le contrôle entièrement de façon très musclée. Les tensions restent persistantes dans les banlieues. A Gihanga (30 km de Bujumbura) tout est calme.

Jusqu’où ces tensions vont-elles aller ? Nous sommes très inquiets pour ce pays qui avançait si bien vers la paix et la démocratie …