Remise du prix Lion Francout

Quelques photos de la remise du prix en présence de Mr Benoît Cerexhe, bourgmestre de la commune de Woluwé St Pierre et des membres de la fondation Lion Francout dont Mr Jean-Marie Pieret …

Un beau moment …

Un aveugle primé

Extrait du site Cap 48 :

Jean-Luc Pening, aveugle et témoins CAP48 sur le RAVEL du Bout du monde d’Adrien Joveneau, reçoit le Prix Lion-Francout 2015 ! Notamment pour son action "Donne à voir" de soutien aux élèves de l’école pour enfants handicapés de la vue du Burundi.

Ce prix annuel est remis à une personne aveugle qui s’est distinguée par son courage et son comportement, réussit à surmonter son infirmité pour accomplir des actions utiles à la société.

(Ci-joint l’annonce envoyée à l’agence de presse Belga)

Prix Lion Francout – 2015-Jean-Luc PENING-.pdf

Partage noir

J’ai toujours été un admirateur de Franquin. Admirateur des dessins, de l’esprit, de l’homme humble qu’il était. J’ai d’ailleurs une de ses dédicace qui trône au dessus de mes diplômes : un dessin qu’il m’a fait il y a … années et qui représente Gaston, à cheval, qui me lance un « Bon parcours Jean-Luc » …

Pour moi, ses meilleurs albums sont ceux qu’il a faits alors qu’il était en pleine déprime : les « Idées Noires ».

L’autre jour, mon frère me rappelle qu’au dos de l’album il est écrit : « Lorsqu’après avoir lu une page d’idées noires de Franquin on ferme les yeux, l’obscurité qui suit est encore de Franquin. »

Sa conclusion : Tu peux encore lire les idées noires.

La mienne : Le noir peut être riche de tout ce qu’on veut y mettre.

Quelles richesses y a-t-il dans vos moments de déprime ? Qu’est-ce qui brille dans votre noir ?

Jean-Luc

Premiers pupitres

Grâce à une avance « Donne à voir » sur l’argent que va nous donner la commune de Berchem et, peut-être, le Rotary, voici les premiers pupitres venus équiper la nouvelle classe de Gihanga. Un élève s’occupe du nettoyage et de la finition…

Bonne rentrée, les enfants !

Des cours de math par un aveugle ?

Bonnes nouvelles, Gaëtan va bien. Il a bien commencé sa quatrième année secondaire et se sent à niveau en math. Les cours de math que Jean-Luc lui a donnés cet été lui ont été profitables.

Quoi ? Un aveugle qui donne des cours de math à un voyant, comment est-ce possible ?

C’est pourtant simple.

Le « professeur » étant aveugle, il ne sait rien, il ne sait même pas de quoi on lui parle. Alors, l’enfant, lui explique, avec ses mots, ce qu’il a compris jusqu’au moment où il s’arrête, où il ne sait plus. Le « prof », qui a, depuis le début, mis sa casquette de coach, lui pose alors des questions jusqu’à ce que le coaché-élève trouve son explication, sa solution, son « truc » … Le professeur ne se place pas comme un donneur de leçon désireux d’imposer sa vision, ses techniques et ses solutions. Il change d’approche et se place entièrement à l’écoute de son élève et le laisse venir avec son point de vue, ses difficultés, ses doutes, ses explications. et ça marche … N’est-ce pas Gaëtan ?

Et en plus, comme c’est l’élève qui trouve lui-même les solutions, comme c’est lui-même qui élabore son explication, ses « trucs » mathématiques, c’est de l’acquis, c’est du long terme.

Le témoignage de Gaëtan ? M. Pening, c’est un ange » … On est loin des punitions et des coups de latte.

Envie d’essayer ? Vous vous souvenez de Pythagore, de Thalès ??? Qu’y avez-vous compris ? Comment vous l’expliqueriez à un aveugle ? Vous essayez ?

Les enfants de Gihanga à Bruxelles

Comme promis les enfants de l’école de Gihanga ont été mis à l’honneur lors du bal de Joël Riguelle, Bourgmestre de la commune de Berchem Ste Agathe (commune de l’agglomération de Bruxelles) ce samedi 3 octobre. Voir photo du panneau de présentation placé à l’entrée.

Tous les bénéfices (montant à préciser ultérieurement) iront au financement des bancs et pupitres des nouvelles classes de l’école. Grâce à une petite avance, une première classe de secondaire est déjà ouverte !

Merci la commune !

En 2011 cette même action avait permis l’achat d’instruments de musique pour une valeur de 2000 euros qui ont fait, et font toujours, le bonheur des enfants …

On continue !

Jean-Luc

7 ième année en route

Un petit point sur l’ouverture de l’école aux 3 premières années du secondaire :

« Je voudrais vous informer que la Direction Communale de l’enseignement de Gihanga a déjà affecté deux professeurs pour préster à notre école. Une quarentaine d’élèves voyants a été orientée chez nous. Concernant les pupitres nous nous en chargeons. En bref la septième année fonctionne déjà malgré quelques defis qui sont encore là. C’est le début. »

Ernest

Enfin : ouverture au secondaire !!!

Excellente nouvelle ce matin !!! Le ministère burundais de l’enseignement a autorisé l’école de Gihanga à ouvrir une section dite fondamentale.

Cela veut dire que les enfants handicapés de la vue pourront bénéficier de 3 années d’études supplémentaires en plus des 6 années du primaire… Cela veut aussi dire que l’école va accueillir maintenant des enfants des villages voisins … Que rêver de mieux pour améliorer l’intégration sociale de nos enfants ?

Bravo à la persévérance d’Ernest ! Merci la fondation roi Baudouin d’avoir permis la construction d’un nouveau local. Merci la commune de Berchem qui s’est engagée à équiper les locaux. Merci à vous tous qui soutenez l’école et la présente action …

C’est une petite goutte d’eau, mais qu’elle est belle er pleine de promesses d’avenir !

Jean-Luc

AUTORISATION OUVERTURE ECOLE FONDAMENTALE.docx

Le ROTARY avec nous ?

En mai j’ai eu le plaisir d’être invité par un ami à présenter ma vision de la coopération au développement à une assemblée de Rotariens de Bruxelles.

Beaux échanges en au milieu d’une salle « trop ? » comble.

Résultat ? Je viens de déposer un petit projet d’aide à l’école de Gihanga au ROTARY. On aura une réponse bientôt …

Merci les aides ponctuelles efficaces !

Jean-Luc